Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par SPELC LORRAINE

 

Berceau historique des droits de l’homme, la France est frappée en plein cœur, une fois de plus.

Des vies humaines ont été lâchement détruites au nom d’un soi-disant idéal dont nous ne sommes pas sûrs que les tueurs maîtrisent les tenants et les aboutissants.

Aucune croyance ne donne le droit de tuer ses semblables.

Au nom de quelles certitudes assassine-t-on ceux qui ne partagent pas les mêmes idées ? Et surtout, qui sont ces lâches qui, dans l’ombre, manipulent des jeunes au point de les pousser au suicide meurtrier ?

Ils étaient plus de 120, de tous les âges, de toutes les origines et de tous les milieux. Ils ne demandaient qu’à passer un moment de loisir, ils n’en voulaient à personne.

Vivre ensemble ? Ils n’en ont pas eu le droit au nom d’un aveuglement soi-disant religieux, mais seulement fanatique et intolérant.

Que faire pour que cela ne recommence pas ? Il semble évident qu’une réponse ferme, dans le respect des lois, s’impose.

Sans être partisan du tout répressif, tout en affirmant que la loi du Talion n’est pas une réponse appropriée, nous sommes persuadés que des sanctions rigoureuses et des mesures énergiques s’imposent.

Nous ne pouvons plus accepter que ceux qui prêchent la haine et la guerre restent impunis.

Nous ne pouvons plus accepter que certains cherchent à nous imposer un mode de vie qui n’est pas le nôtre.

Tolérance et laïcité ne sauraient en aucun cas accepter l’obscurantisme.

On ne doit pas tolérer l’intolérable.

Mais cela ne suffit pas, loin s’en faut. Une fois de plus, l’éducation est au cœur de la question. Elle est un investissement coûteux certes, sans bénéfice visible et immédiat, peut-être.

Pourtant, elle est le principal rempart contre l’endoctrinement et le fanatisme.

L’Éducation est une mission majeure, de longue haleine.

Commencée par la famille, elle est continuée par l’école qui doit être un lieu d’écoute, de partage et de tolérance.

Elle a pour mission de transmettre, sans les opposer, les valeurs de la République et celles de la morale.

La foi et la citoyenneté bien comprises ne sont pas antagonistes.

Tout doit être fait pour arracher les jeunes au conditionnement de la haine par des recruteurs qui restent bien à l’abri.

La Fédération nationale des Syndicats professionnels de l’enseignement libre catholique (Spelc) exprime son immense tristesse et sa profonde indignation devant une telle barbarie.

Elle est solidaire des familles des victimes auxquelles elle adresse son soutien et sa sympathie.

Elle en appelle au gouvernement de la République, à toutes les autorités laïques, religieuses et intellectuelles du pays afin que tout soit mis en œuvre, particulièrement auprès des jeunes, pour que de tels actes ne se reproduisent pas.

La devise de la République est « Liberté – Égalité – Fraternité ».

La déclaration fondatrice de toute humanité est « Tu ne tueras pas ».

La Bible va plus loin en affirmant : « Aime ton prochain comme toi-même ».

N’y a-til pas là 3 manières différentes de dire la même chose ?

Nous ne pouvons céder sur aucune de ces exigences. C’est réalistes, mais vigilants que nous avons l’impérieuse obligation de continuer notre route humaine, de continuer à faire confiance dans l’humanité.

Nous y trouvons tout le sens de notre mission d’éducateurs.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :